Deconnexion Connexion Inscription Presentation Règles Holonews Holonews La Team Soutenir Swlrpg Partenaires Holonet Holonet New Requêtes Nouvelles requêtes Fiche Perso Equipement Parcours Personnel Troupes et vaisseaux Déplacements Magasins Banque Guildes Univers de Swlrpg Faq du Jeu Cuve à Pseudo Mediathèque Recherche Liste des Membres Index du forum Sans Réponse Vos messages Nouveaux messages Forum Index
Banniere

Vous êtes
Déconnecté
Connexion
Inscription

Swlrpg
Presentation
Règles

La Team
Liste des Membres
Soutenir Swlrpg
Partenaires

L'univers
Pas de Nouvelle Holonews
Univers de Swlrpg

Jouer
Vous devez être connecté pour accéder à certains modules de jeu

Magasins
Guildes

Divers
Le Top Sites
Faq du Jeu
Cuve à Pseudo
Mediathèque

Liens
AnakinWorld

Nous soutenir

Tour de Jeu
Espace
Top site Anakin World
Espace
Top site Star Wars Universe


Wiki Swlrpg

Facebook Swlrpg


Index
Présentation du JDR
Règles du JDR
Inscription au Jeu de rôle
Dernières holonews:
Condamnation des derniers cloneurs | Ouverture du cinquantième Précipice sur Coruscant | Jour de fête pour l'Hégémonie | Communication du Front de Libération

Relance du forum

Navigation
Répondre au sujet Poster un nouveau sujet Bordure extérieure 

Bordure extérieure
Bordure extérieure
[Mission] A Space Odyssey ID:2198

Ludo Tek
Maître du Jeu
Fabricant de boules de neige
Hu-main du Roi
Niv: 0 XP: 310
0 Dat
Initiative: 0
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Dim 30 Oct, 2016 à 8:11

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 1


Voir le profil de l'utilisateur




L'infirmière avait pris dans sa course effrénée en apesanteur une avance délibérée et conséquente sur son compagnon envers qui sa rancune était claire et palpable désormais. James suivait sa subordonnée en tâchant d'accélérer la manœuvre, ce qui ne se révélait pas chose aisée étant donné la masse éparse et mouvementée de débris sidéraux autour d'eux, chaque foulée demandait des trésors d'habileté afin d'éviter d'être percuté par les matières environnantes, ou encore de perdre prise dans leur progression vers l'antenne. Le vide interstellaire qui les enveloppait rendait palpable la tension née entre eux, quand le silence absolu qui s'était instauré aurait rendu fou le plus retiré des ermites, en effet seuls leur parvenaient les bruits de leurs respirations réciproques dans cet espace infernal dépourvu de vie hormis les leurs. James eut toutes les peines du monde à se cramponner aux parois de la station, tout en s'efforçant d'éviter les fractures métalliques et météoritiques qui gravitaient à des vitesses variables et en trajectoires peu prévisibles parfois bien trop près de deux agents de l'hégémonie. Perdant de vue par instants sa protégée pour qui meurtre inique avait été commis, se distinguait toutefois de plus en plus nettement la vision des antennes de communication, qui s'ils ne parvenaient pas à les détruire, représentaient une menace directe pour toute la flotte dont il était encore sans nouvelle malgré les longues minutes éprouvantes qui passaient au compte-goutte.


Selnia parvint la première à poser pied et mains près du socle des antennes, au mépris des difficultés de progression dans sa colère noire contenue et sa résolution destructrice tournée vers la reine Rouge. L'antenne principale était bien visible désormais, une érection de métal et de fibres orientée en direction de l'étoile principale la plus proche au plan galactique, afin sans doute de mieux moduler les transmissions. S'accrochant à un relais métallique en pointe courbe proche de l'antenne principale, l'infirmière fit une série de signes à son partenaire honni de par son attitude, lui intimant de la rejoindre au plus vite. Un bourdonnement parvint aux oreilles de l'officier, qui s'apprêtait à poser pied à peu près au même endroit que Selnia deux minutes auparavant, qui n'annonçait rien de rassurant... James ne parvenait pas à détecter s'il s'agissait d'une tentative délétère de transmission émanant de la Reine Rouge, d'une ébauche de réponse de la flotte orbitale, ou de l'augure d'un péril tout autre... Selnia ne semblait pas avoir perçu, ou ne pouvait encore rien en dire, cette infime variation sonore au sein du vide intersidéral angoissant qui entourait l'équipée mineuse, cette dernière se contentait de lui indiquer l'emplacement qui lui semblait le plus propice à endommager l'antenne primordiale de la station spatiale, pour mettre un terme ou tout au moins limiter l'expansion du virus mortel mué en une intelligence artificielle autonome folle de destruction. Pourtant tout semblait calme et hypnotisant de froide splendeur, si ce n'était la flopée de débris, quelque peu atténuée maintenant qu'il étaient arrivés sur le socle de l'antenne, flottant toujours de quelques mètres à plusieurs dizaines... Le temps était peut-être compté, les saboteurs devraient faire au plus vite et au plus efficace pour parvenir à leurs fins.


Dernière édition par Ludo Tek le Dim 30 Oct, 2016 à 9:57; édité 1 fois
_________________

"Ce qui est sûr, c'est qu'on va tous maigrir un grand coup..." H.S.

    Envoyer un message privé    

James Rhymers
Hégémonie
Lieutenant FP
Humain
Niv: 3 XP: 4461
17819 Dat
Initiative: 24
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Ven 04 Nov, 2016 à 15:43

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 1


Voir le profil de l'utilisateur




C'était une situation critique que James vivait là et qu'il s'employait par tous les moyens à résoudre. Ses moyens... Il en avait d'ailleurs déjà perdu les neuf dixièmes, tout ce qu'il lui restait c'était une infirmière furieuse contre lui de l'avoir choisie pour survivre. Comme c'était compréhensible. Mais, comme depuis l'instant précédant celui où il avait décidé de pointer son arme sur un de ses hommes et d'appuyer sur la détente jusqu'à maintenant, sa voix intérieur ne cessait de lui marteler le cerveau en se demandant quelle autre solution avait-il eu ? Qu'aurait-il pu faire pour sauver les deux ? L'esprit du Lieutenant était confus et accablé de doutes et de questions, alors qu'il savait qu'il n'y avait pas pire moment pour y penser. Son esprit était un volcan bouillonnant de haine, prêt à exploser, il se débattait avec lui même.

Extérieurement, James haletait, assurait ses prises sur la surface métallique de la station, plus déterminé que jamais. Accélérait la cadence pour rattraper Selnia jusqu'à en cracher ses poumons. Le gout cuivré du sang s'insinuait dans sa bouche, et il y avait encore tant de distance à parcourir, Selnia semblait si loin de lui. Il esquiva un morceau de l'aile de sa navette, désintégrée à son arrivé, et qui lui coupa une fraction de seconde son élan. Juste le temps d'apercevoir l'emblème calciné de l'Hégémonie sur l'aile avant que cette dernière ne quitte son champ de vision pour continuer sa route et ne s'écrase contre la station avec fracas.

L'Hégémonie... Elle arrivait ! L'échec n'était pas permis, c'était sa faute si ils en étaient là, même s'il avait cru bien faire. A lui de faire en sorte d'en sortir. Et vite !


Dépêches toi... ! Dépêches toi !

Enfin, les semelles de ses bottes pressurisées purent se poser sur la plateforme de communication où les antennes étaient implantées. Cette zone si calme allait se transformer en champ de bataille dès lors qu'il aurait posé la charge protonique. Calme... C'est peut-être grâce à ce calme ambiant qu'il pu discerner le faible bourdonnement qui émanait de... Quelque chose de proche ? Il n'aurait su dire quoi, mes tous ses sens étaient aux aguets. Selnia, plus loin, au pieds des antennes, gesticulait pour lui indiquer l'emplacement le plus propice à une destruction efficace et ne semblait pas avoir décelé le bourdonnement.

- Selnia, fais attention, il y a peut-être un piège ! Je perçois quelque chose d'étrange. Met toi à l'abri pendant que je pose la charge !

Rapidement, il rejoignit le pied de l'antenne principale. Quel idiot. Si il avait écouté Sisk plus tôt, peut-être que tout aurait pu être différent. Peut-être. Laissant définitivement toutes ses questions et ses considérations de côté, toute sa concentration se porta à l'attention de la pose et de la mise en oeuvre de la charge explosive. Posée là, il espérait qu'elle couperait pour de bon les communications de la station spatiale avec l'extérieur. Un petit témoin lumineux sur l'explosif s'alluma, signifiant son activation et sa bonne fonction. Il ne lui restait plus qu'à déguerpir loin avec Selnia et appuyer sur la commande à distance du détonateur pour tout faire péter. Avec de la chance, ce bourdonnement menaçant s'arrêterait en même temps. Mais il se doutait qu'il n'en serait rien.

Code:
S'éloigne du rayon d'action de l'explosif et se met à l'abri avec Selnia avant de tout faire péter.
_________________


"Pour l'Ordre, pour l'Hégémonie... La Guerre !"

    Envoyer un message privé    

Ludo Tek
Maître du Jeu
Fabricant de boules de neige
Hu-main du Roi
Niv: 0 XP: 310
0 Dat
Initiative: 0
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Mar 08 Nov, 2016 à 14:58

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 1


Voir le profil de l'utilisateur




Le seuil pour cette action est de 45
Résultat du D100: 43
L'action est une réussite.
Le joueur gagne 65 points d'XP.



Le plan échafaudé en urgence par James et l’infirmière était parfait, rien a priori ne pouvait le mettre en défaut car sa simplicité redoutable semblait à même de garantir son efficacité, James pouvait se réjouir en triste consolation de ses mésaventures au sein de cette station tombeau, protégés derrière un épais débris, un pan de vaisseau déchiqueté gravitant sans trop se mouvoir chaotiquement, rien ne pouvait plus leur arriver de funeste, ne restait qu’à attendre l’explosion étouffée par l’absence d’air dans l’espace glacial autour qui constituait leur point de chute et les entourait de sa nudité crue et mortelle. Explosion qui se fit attendre, attendre, attendre, bien que James ait procédé de la meilleure façon qui soit pour amorcer les explosifs et bel et bien pressé à plusieurs reprises la détente du détonateur à distance… de toute évidence quelque chose clochait dans ce tableau final quelque peu trop apaisé. Selnia la première s’inquiéta, peu avant James Rhymers, de l’absence non de bruit qui eut été étouffé dans l’œuf malgré la présence de translateurs sonores dans leurs combinaisons, leur permettant de dialoguer tout comme de percevoir même bien moins fort les échos environnants sous forme d’onde non sonore mais de matière. Une prouesse technologique classique à l’ère spatiale, qui éveilla en plus de l’absence totale de mouvements de morceaux d’épaves divers la curiosité anxieuse de la subordonnée de James. Ayant grimpé de son mieux sur le bord libre de l’épave de coque qui les abritait de la décharge attendue, avec l’agilité surprenante qu’elle pouvait déployer dans les circonstances critiques, l’infirmière cria à pleins poumons à son supérieur hiérarchique et amant méprisé :



« James !! Des droïdes saboteurs, au moins cinq, ils attaquent les fixations de la charge !! »





Ainsi l’origine du bourdonnement mystérieux et oppressant fut résolue en même temps qu’un nouveau problème se posait, déjà Selnia s’élançait par-dessus la coque brisée avant même que James aie put ouvrir la bouche ou élaborer une directive, mais quelle option restait-il au duo pour mettre un terme à l’existence de l’engeance maléfique artificielle ? Le temps que James grimpe à son tour par-dessus la coque oscillante du vaisseau détruit derrière laquelle ils auraient dû attendre un joli feu d’artifice, son amour se trouvait au contact des droïdes saboteurs sans nul doute expédiés par de minuscules trappes de maintenance, trop petites pour permettre la circulation d’humanoïdes, suffisamment grandes pour déverser quelques droïdes buzz après avoir triangulé la position du duo et prévu la cible de son assaut final. Selnia avait déjà sa combinaison percée par endroits au niveau des bras et des jambes, cisaillures de tailles variées dont s’échappait l’oxygène et dans lesquelles s’insinuait petit à petit un froid glacial. Bataillant ferme à mains gantées, tandis qu’un droïde venait se coller à l’arrière de son casque pour utiliser son laser sur le renforcement thermique de ce dernier, Selnia effectua un geste sans équivoque à l’égard de James Rhymers, puis décrocha l’un des droïdes et en un ultime sursaut de bravoure, mettant en application son sens pratique et du sacrifice de soi, dirigea le laser sur les parties sensibles de la charge. La seule option qui demeurait viable pour James Rhymers, malgré sa détermination à sauver ses hommes et à plus forte raison les êtres chers à ses yeux et son esprit, allait à l’encontre des qualités même qu’il souhaitait défendre, honneur, vertu et courage, tout cela risquait bien de n’être plus qu’un vague souvenir collectif et une somme de citations posthumes bien choisies à son inhumation : se planquer derrière la coque au sommet du bord de laquelle il se tenait encore, ou périr inutilement en n’honorant guère plus la mémoire de sa chère et tendre condamnée de son propre chef. Selnia aurait été capable de le tuer de nouveau au paradis si jamais il venait à faire échouer sa dernière tentative, et à voir les efforts prodigieux qu’elle déployait en l’instant pour demeurer en vie assez longtemps afin de détruire cette foutue antenne, n’importe qui d’un peu sensé se rendrait compte de l’imminence de l’explosion et de l’inéluctable du sort de l’infirmière, à moins d’un miracle.

_________________

"Ce qui est sûr, c'est qu'on va tous maigrir un grand coup..." H.S.

    Envoyer un message privé    

James Rhymers
Hégémonie
Lieutenant FP
Humain
Niv: 3 XP: 4461
17819 Dat
Initiative: 24
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Dim 13 Nov, 2016 à 13:42

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 1


Voir le profil de l'utilisateur






"Tout allait bien se passer". C'était la phrase qu'il se répétait en boucle depuis que ses semelles s'étaient décollées de la plateforme de communication et qu'il s'était mit à flotter vers cette épave de navette qui lui servirait de protection contre la déflagration et le shrapnell. Tout allait bien se passer. Ses mains se cramponnèrent à la ferraille et il la contourna avec précaution pour ne pas y accrocher sa combinaison sur un bord tranchant ou pointu. Ils était à l'abri ici, Selnia et lui. Prêts à encaisser l'explosion. D'une poche de sa ceinture il sortit le petit boitier électronique miracle, des diodes colorées y clignotaient, signifiant l'activation de la bombe au loin et la bonne réception du signal à distance avec le détonateur. Du bout de l'index il souleva le petit capot de sécurité rouge qui protégeait le bouton de mise à feu. Son doigt se posa avec douceur dessus. C'était le moment fatidique. Tout allait bien se passer...



Une pression. Deux pressions. Trois. Quatre. Non, ça n'allait pas bien se passer. Ça ne pouvait plus. Bon sang, mais qu'est-ce qui clochait ? Une cinquième pression pour être sur ? Toujours rien. Toujours rien ?! Bordel ! Selnia grimpait déjà sur le sommet du vaisseau en ruine et observait, et constatait avec effroi la cause du désordre.

Encore des droïdes. Le bourdonnement... C'était ça ! Ici, ils ne risquaient rien de leur part, mais si il les laissaient faire, l'explosif serait désamorcé et leur dernière tentative serait un échec cuisant. Selnia le savait tout comme lui, et c'est à cette idée qu'elle s'accrocha lorsqu'elle décida de bondir hors de leur protection flottante pour intercepter ces calamités mécaniques.


- Selnia ! Non !

Trop tard. La courageuse infirmière était déjà au contact des droïdes, les chassaient à coups de poings du point d'encrage de la bombe, luttant héroïquement pour l'ultime succès de leur mission. Tout ce qu'il avait fait pour la sauver, n'aurait donc servi à rien...

La charge protonique allait sauter, Selnia avait réussi sa tentative et divertissait assez les droïdes pour qu'ils s'intéressent à elle plutôt qu'à l'engin explosif. Ce n'était plus qu'une question de très courts instants. La rejoindre signifierait son arrêt de mort, et il savait qu'elle avait fait ça pour lui, malgré la récente colère qu'elle lui vouait. Mais allait-il la laisser là sans soutien ?

Le Dragon répondit à cette question à sa place en rugissant au plus profond de lui, le noyant sous une tempête de flammes de colère pure, prenant totalement le contrôle de ses gestes. Il grimpa sur le sommet de l'épave où Selnia s'était tenue il y a encore quelques secondes, et s'empara de son blaster E-11 qui, relié à lui par sa sangle, flottait tranquillement à côté de lui dans l'espace. Pas question de ne rien faire !

Aligner une cible correctement avec l'imposant casque pressurisé de la combinaison spatiale s'avérait difficile, mais il n'avait pas le choix. Il devait neutraliser quelques droïdes pour laisser le champ libre à Selnia de se replier. Que cinq. En détruire un ou deux pourrait suffire à surprendre les derniers, ils ne seraient plus assez nombreux pour s'occuper de la bombe et poursuivre l'infirmière en même temps. Il fit confiance à ses talents de sniper, aligna un premier saboteur dans son scope. Tira. Puis un second. Tira. Encore et encore. Il devait la sauver !!!



Code:
Tir sur des droïdes pour permettre à Selnia de quitter la zone d'explosion.
Talent : tueur né.
_________________


"Pour l'Ordre, pour l'Hégémonie... La Guerre !"

    Envoyer un message privé    

Ludo Tek
Maître du Jeu
Fabricant de boules de neige
Hu-main du Roi
Niv: 0 XP: 310
0 Dat
Initiative: 0
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Mar 22 Nov, 2016 à 17:22

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 1


Voir le profil de l'utilisateur




Le seuil pour cette action est de 62
Résultat du D100 : 49
L'action est une réussite.
James Rhymers gagne 48 points d'XP.




Le positionnement de l'officier épaulant son arme à énergie était malgré la difficulté optimale, et sa volonté de voler au secours de son amante un prodigieux moteur dans sa tentative de toucher les droïdes qui assaillaient la charge et l'infirmière malmenée jusque dans sa chair. Le froid spatial proche de températures glaciales commençait à ralentir les mouvements brutaux, désespérés et agiles de Selnia dont James Rhymers tentait de dégager la silhouette des maraudeurs de métal qui l'assaillaient sans vergogne aucune. Ses tirs furent rapides et précis malgré la distance entre eux et ce compte tenu de la petite masse grouillante de droïdes agglutinée sur sa subordonnée directe. La venue des tirs lasers à la rescousse de Selnia se révéla inestimable qui permit à la jeune femme dont la combinaison était déchirée par endroits épars de forcer le faisceau électrique émanant du droïde buzz qu'elle tenait à se positionner à l'endroit exact ou le déclencheur de la charge protonique avait peu de temps naguère été désactivé par ces abominations mécaniques contaminées par la Reine Rouge. Sous les yeux ébahis de James Rhymers, l'issue de la tentative de l'infirmière pour enfin faire sauter cette foutue provision d'explosifs s'avéra fructueuse, au grand malheur de l'officier de l'hégémonie.

Une décharge puissante, oscillante sans la plus petite déflagration, du fait de la présence du vide sidéral tant que de la nature même de la matière explosive, se propagea depuis la source de l'explosion. Les deux à trois droïdes touchés par les tirs de James Rhymers furent détruits en mille morceaux métalliques et électroniques par le souffle impulsif de la détonation sourde et étouffée, en même temps que leur cible initiale, l'antenne de communication principale de la station mausolée. D'une certaine et heureuse façon, Selnia fut projetée au loin, tourbillonnant dans le vide intersidéral et orbital, aux alentours de la station spatiale, en un mouvement elliptoïde anarchique et incontrôlé. Le plus probable était que victime de l'explosion assourdie quoique très puissante qui évacuait ainsi des densités impressionnantes de débris sidéraux tout en bouleversant le schéma de gravitation de ceux-ci, dégageant une ou plusieurs voies pour l'agent de l'hégémonie, Selnia avait perdu connaissance, vaincue en l'instant par l'impact du souffle -James lui-même en avait provisoirement perdu l'équilibre apesantorial- ainsi que ses blessures et l'insinuation progressive du froid mortel dans les ouvertures pratiquées par les droïdes saboteurs dans sa combinaison... la jeune femme se trouvait ressembler désormais à une poupée de chiffons, jouet infantile et dérisoire flottant en boucles chaotiques dans l'espace proche, à la merci de la moindre collision avec un débris de vaisseau. Impossible de connaître plus avant son état pour le moment, James devrait s’approcher au plus près de son amante pour connaître la vérité sur son sort.

Une satisfaction médiocre et amère pouvait néanmoins s'affirmer dans l'esprit de ce dernier; l’intelligence artificielle destructrice et anarchique qui avait envahi la station-tombeau était désormais, à moins d'une nouvelle et tragique mise au contact du monde informatique ou radio, définitivement confinée dans cette cage regorgeant de morts, coupée à jamais, selon toute espérance, du moindre contact avec un quelconque moyen de propagation. En quelque sorte, leur mission avait fini par aboutir, certes dans de bien malheureuses circonstances et défavorables conditions...
_________________

"Ce qui est sûr, c'est qu'on va tous maigrir un grand coup..." H.S.

    Envoyer un message privé    

James Rhymers
Hégémonie
Lieutenant FP
Humain
Niv: 3 XP: 4461
17819 Dat
Initiative: 24
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Mar 20 Déc, 2016 à 16:37

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 1


Voir le profil de l'utilisateur




Totalement impuissant à la scène qui se déroulait sous ses yeux presque en larmes, toujours en position de tir et physiquement incapable de bouger tant il était ébahi par ce qui se passait, le Lieutenant Rhymers observait l'antenne géante voler en éclat, se tordre, se déchirer dans un tonnerre d'étincelles et de débris, et se disperser pièces par pièces dans l'espace infini, avec elle sa belle infirmière, projetée plus loin par l'onde mécanique de l'explosion. Aucun son ne sortit de la bouche de James, seule sa respiration, lente, difficile. Il eut l'impression qu'on lui plantait une lame dans le cœur, plus douloureuse encore que celle qui, quelques temps plus tôt, s'était enfoncée dans sa poitrine, dans cette maudite jungle.

Selnia flottait là, devant lui, au beau milieu de nul part, inanimée. Était-elle morte ? Il n'aurait su le dire. Elle était si proche de la détonation lorsque la charge protonique avait explosé. Qu'elle le soit ou non, il ne pouvait pas la laisser là. Non !


- Selnia ... ? Tu me reçois ? ... Selnia ... ?!

Pas de réponse à la radio. Rapidement, il scruta les environs, la station semblait être aussi inanimée que la pauvre infirmière. Plus de lumières aux hublots et aux témoins lumineux extérieurs, plus de droïde à sa poursuite. Plus que la valse désespérée des débris de la station et de la navette qui tournoyaient inlassablement dans l'espace. Le danger le plus immédiat semblait être écarté du moins pour les quelques instants à venir, et il devait en profiter pour dégager de là, mais pas sans Selnia.

Il relâcha la pression sur son fusil blaster qui retourna flotter à ses côté, pendu à sa sangle. James, campa un moment sur ses appuis tout en ajustant méticuleusement sa trajectoire pour intercepter Selnia et réussir à retrouver un appui sur la station, puis donna une puissante impulsions sur ses jambes afin de quitter la carlingue carbonisée et rejoindre la poupée désarticulée qui flottait là, attendant d'être fauchée par un débris.


Tiens bon, je suis là... J'arrive...

Code:
Action : Intercepte le corps de Selnia en vol et se dirige vers une surface sure de la station. 
_________________


"Pour l'Ordre, pour l'Hégémonie... La Guerre !"

    Envoyer un message privé    

Ludo Tek
Maître du Jeu
Fabricant de boules de neige
Hu-main du Roi
Niv: 0 XP: 310
0 Dat
Initiative: 0
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Mar 31 Jan, 2017 à 15:11

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 1


Voir le profil de l'utilisateur




Le seuil pour cette action est de 50
Résultat du D100: 47
L'action est une réussite.
James Rhymers gagne 70 points d'XP.




Les débris aux trajectoires chaotiques issus de l'explosion assourdie de l'antenne de la station délétère n'empêchèrent pas James Rhymers de se propulser d'un élan et d'une trajectoire bien déterminés. La vitesse initiale prise au saut de décollage vers le corps balloté de l'infirmière fut suffisante pour laisser une certaine marge de manœuvre à l'officier de l'Hégémonie qui put ainsi esquiver sans trop de peine les petits débris projetés à diverses vitesses par l'onde de choc de la détonation, tout en se jouant à l'avance des soubresauts et virevoltes désormais plus lents des morceaux d'épaves de taille intermédiaire qui entravaient par moments sa trajectoire. Non sans mettre sa vie en péril de nouveau, le lieutenant sut profiter de son mieux des paramètres initiaux de son bond dans l'espace parsemé d'une myriade de pointes et éclats mortels, qui parvint au bout d'une brasse entrecoupée de relances sur tel et tel bout de vaisseau, antenne, plaque éjectée tantôt à rejoindre une trajectoire relative à celle de Selnia. Quelques minutes plus tard, tendant le bras et la main qu'il avait aussi épuisés et meurtris que raffermis par la volonté de survivre, James Rhymers put agripper sa subalterne directe et amante, stoppant ainsi sa course décélérée petit à petit vers l'infini et la mort certaine.

L'officier se cramponna de toutes ses forces diminuées au corps relâché de sa compagne inerte, tout en serrant contre sa propre combinaison Selnia qu'il avait pu rejoindre à force pérégrinations et gesticulations.Le lieutenant ainsi chargé du corps de Selnia, désemparé par son état apparent et son silence radio déroutant, regagna par sauts intermittents une surface polie de la station, à quelque deux cent mètres du cratère erratique causé par le dénouement de leur assaut final porté à la Reine Rouge, enfin cantonnée au silence radio et à l'impuissance qui devait être sienne pour l'éternité sidérale. James Rhymers put alors contempler avec plus d'attention à travers sa visière craquelée le visage de l'infirmière chère à son cœur. La combinaison de l'infirmière était en bien piètre état pour ne pas dire bonne à mettre au rebut, déchirée en de nombreux endroits qui laissait s'échapper depuis trop longtemps maintenant, malgré les efforts valeureux de son amant, oxygène et gaz vitaux tandis que le froid spatial avait bleui le visage de Selnia. Un examen rapide, bien qu'il ne fût pas médecin, procura une sourde et terrible certitude à l'officier hégémonique; Selnia mourrait bientôt des effets conjugués du froid, des blessures infligées par l'onde funeste de la détonation ondulatoire prise de plein fouet, enfin le froid achevait de laisser s'échapper les dernières lueurs de vie que James Rhymers pouvait encore percevoir, malgré l'opacité de la visière dorénavant perméable, dans les yeux qu'il chérissait tant.



"...James... on a réussi?... j'ai froid, si froid... serre-moi s'il te plaît....froid...aaah...froid...froid..."


De toute évidence et de manière fatidique, la vie s'échappait du corps refroidissant de l'amante soignante qui s'était sacrifiée à corps perdu pour tenter de sauver leurs vies et celle de centaine, de milliers peut-être d'êtres qui eurent pu revivre le même scénario cauchemardesque dans l'hypothèse où l'intelligence artificielle destructrice eut parvenu à s'échapper de la station spatiale. Selnia semblait s'accrocher encore à l'écharde de vie souffrante qui restait enfoncée en son enveloppe corporelle pour quelques instants, répétant en une sorte de rythmique stéréotypée son état transi à l’extrême, et sa résolution à entendre une dernière fois la voix de son amant, en tout état de cause apaisée au seuil de son propre trépas. Le temps semblait étrangement suspendu entre les deux amoureux contrariés de corps et de convictions, mais une paix apparaissait instaurée parce fait inéluctable; les deux amants se quitteraient à jamais bientôt...
_________________

"Ce qui est sûr, c'est qu'on va tous maigrir un grand coup..." H.S.

    Envoyer un message privé    

Réponse Rapide
  
Page 3 sur 3 Aller à la page Précédente  1, 2, 3





Aller sur un autre forum:  

Navigation
Répondre au sujet Poster un nouveau sujet Bordure extérieure 


Site réalisé par Mugen © 2005-2015 Swlrpg.fr Version 3.0 Tous droits réservés
Les images et contenus tirés de l'univers Star Wars sont la propriété de Lucasfilm Ltd. 1977-2015 ©
Forum sur base phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com

Page générée en 0.046241 sec.
Bas Gauche
Bas Gauche Banniere Bas