Deconnexion Connexion Inscription Presentation Règles Holonews Holonews La Team Soutenir Swlrpg Partenaires Holonet Holonet New Requêtes Nouvelles requêtes Fiche Perso Equipement Parcours Personnel Troupes et vaisseaux Déplacements Magasins Banque Guildes Univers de Swlrpg Faq du Jeu Cuve à Pseudo Mediathèque Recherche Liste des Membres Index du forum Sans Réponse Vos messages Nouveaux messages Forum Index
Banniere

Vous êtes
Déconnecté
Connexion
Inscription

Swlrpg
Presentation
Règles

La Team
Liste des Membres
Soutenir Swlrpg
Partenaires

L'univers
Pas de Nouvelle Holonews
Univers de Swlrpg

Jouer
Vous devez être connecté pour accéder à certains modules de jeu

Magasins
Guildes

Divers
Le Top Sites
Faq du Jeu
Cuve à Pseudo
Mediathèque

Liens
AnakinWorld

Nous soutenir

Tour de Jeu
Espace
Top site Anakin World
Espace
Top site Star Wars Universe


Wiki Swlrpg

Facebook Swlrpg


Index
Présentation du JDR
Règles du JDR
Inscription au Jeu de rôle
Dernières holonews:
Condamnation des derniers cloneurs | Ouverture du cinquantième Précipice sur Coruscant | Jour de fête pour l'Hégémonie | Communication du Front de Libération

Relance du forum

Navigation
Répondre au sujet Poster un nouveau sujet Phases de jeu spécifiques 

Phases de jeu spécifiques
Phases de jeu spécifiques
All your base are belong to us n°1 - BASE CENTRALE ID:2318

Akasha
Maître du Jeu
Reine
Vampire
Niv: 1 XP: 458
482 Dat
Initiative: 30
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Mer 04 Mai, 2016 à 7:19

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 5


Voir le profil de l'utilisateur




Joueur: Eduardo Ruggieri
Le seuil pour cette action est de 27
Résultat du D100 de Eduardo Ruggieri: 2
L'action est une réussite.
Le joueur gagne 93 points d'XP.

Joueur: Gilad Castle
Le seuil pour cette action est de 51
Résultat du D100 de Gilad Castle: 45
L'action est une réussite.
Le joueur gagne 69 points d'XP.

Joueur: Dessan Wen
Le seuil pour cette action est de 44
Résultat du D100 de Dessan Wen: 78
L'action est un échec.
Le joueur gagne 38 points d'XP.



Les trois hommes les plus puissants de la galaxie, derniers survivants d’un jeu macabre. Malheureusement pour Eduardo, il avait conquit le pouvoir en jouant de manigances et autres coudes dans la foule des politicards. Le régent savait user des alliances et des minions, qui se trouvaient tristement limité en ce lieu et cette heure. Bien que tout avait commencé comme une bonne idée, la suite des événements… S’entourer d’une armée de volontaires pour venir à bout des plus grandes menaces semblait un plan solide. D’autres s’y étaient joints, d’avis de faire tomber les monstres les premiers, pour probablement mieux s’écharper entre eux par la suite.

Malgré l’armée de bras cassés que Ruggieri avait su assembler, Gilad et Dessan se tenait branlants, sanglants mais toujours debout, face à lui. Blessés profondément dans leur chaire, les deux vieux briscards ayant su conquérir la galaxie. Et eux ne l’avait pas fait à coup de couteaux dans le dos, du moins… pas seulement. Le duo des invincibles, légèrement agacés par la vague de sbires qui venait de se briser sur eux, décidèrent qu’il était plus que temps d’abroger le contrat qui les liaient au Corellien. Gilad usa du fusil l’ayant mit KO quelques instants plus tôt. Dessan décida de tenter à nouveau le lancer de hache.

Eduardo, lui, se lança dans une diatribe désespérée. Reconnaissant son infériorité, physique comme numérique, il en appela au maître des lieux. S’il avait fait meilleur discours un jour, il ne s’en souvenait pas. Une séquence verbale qui ne laissa personne indifférent, encore moins le maître des lieux.

Oh Oh Oh. Très bien petit homme. Dans ton corps de mollusque se cache le cœur d’un prédateur. Laissons le s’exprimer…

D’une petite trappe sous la scène sortit un lutin coiffé d’un bonnet vert, armée d’une grosse seringue. Et, alors que la hache volait au dessus de la tête du régent et le plomb lui brûlait le torse, la petite créature lui enfonça profondément l’aiguille dans la fesse droite. L’effet fut immédiat. Son rythme cardiaque doubla, ses muscles se bandèrent à lui en faire craquer les os. Il sentit même sa plaque abdominale brutaliser sa petite bouée de petits fours.

Castle et Wen affrontaient maintenant… Super Ruggieri.

Eduardo perd 35 PVs.

Eduardo regagne 30 Pvs. +20 bonus au prochain tour. +10 bonus au suivant.

Eduardo : 50
Dessan : 64
Gilad : 12

Eduardo > Gilad > Dessan.


Dernière édition par Akasha le Mer 04 Mai, 2016 à 7:21; édité 1 fois
_________________

** Akasha, intendante. **

    Envoyer un message privé    

Eduardo Ruggieri
Corellia
Régent de Corellia
Humain
Niv: 3 XP: 3886
8135 Dat
Initiative: 28
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Lun 09 Mai, 2016 à 13:08

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 24


Voir le profil de l'utilisateur




En suppliant la Voix d’intervenir en sa faveur, alors qu’il se trouvait dans une position de faiblesse criante, Eduardo Ruggieri ne pensait pas recevoir autant de réponses… et quelles réponses !

Ce fut d’abord Gilad Castle, le visage blême et suant, vraisemblablement à bout de forces au vu de sa démarche déséquilibrée, qui lui répondit d’un coup de feu hasardeux, après avoir récupéré ce terrible fusil à dispersion sur le cadavre encore chaud du jeune officier. La volée de plombs qui taillada les chairs du souverain corellien, du bas-ventre jusqu’à son torse, lui arracha un immense cri de douleur. Car celle-ci était atroce. Probablement la plus grande qu’il n’ait jamais connu. Sa magnifique tenue de chasseur alpin était maintenant lacérée et maculée de sang. Une expérience que le Régent de Corellia n’aurait souhaité ne jamais vivre.

Sonné par le choc autant que par cette affreuse douleur qui lui striait les chairs, Ruggieri recula sous l’impact de la décharge. Le regard embué, il ne vit même pas la hache lancée par Dessan Wen voler à plusieurs mètres de lui – échec miraculeux mais bienvenue en ces instants difficiles. Un goût nauséeux lui prenait maintenant la bouche. De tous côtés, on cherchait à l’assassiner sauvagement. Et sa requête initiale était restée sans réponse…

La fin était proche. Sa dernière tentative aurait donc été vaine et inutile : cette mystérieuse Voix, entité divine douteuse, ne devait donc être qu’un mirage, le fruit de son imagination ou de ses cauchemars les plus secrets. Ruggieri sentait ses dernières forces, tout comme sa volonté, s’échapper de son corps meurtri. Ses deux adversaires étaient en piteux états, eux aussi, mais ils avaient l’avantage du nombre et de leur expérience au combat. Ils ne leur faudraient plus très longtemps pour achever le souverain corellien, comme on achevait un animal blessé au terme d’une longue partie de chasse.

Mais c’est alors qu’il se laissait aller vers une mort certaine que le plus incroyable des miracles se produisit.


« Oh Oh Oh. Très bien petit homme. Dans ton corps de mollusque se cache le cœur d’un prédateur. Laissons-le s’exprimer… »

La Voix venait de se réveiller. Et elle venait à son secours. Cette intervention salvatrice ranima sa volonté guerrière et sa soif de vengeance, petites lumières vacillantes encore quelques secondes plus tôt. Au milieu de la volée de plombs brûlants et du jet de hache raté, Ruggieri entraperçut ce petit lutin coiffé d’un bonnet vert – vision tout aussi délirante que le reste de cette diabolique aventure – qui se faufila entre ses jambes arquées. Mais il ressentit à peine la piqûre dans sa fesse droite. Martyrisé de toutes parts, son corps lui envoyait trop de signaux de ce type pour qu’il se rende véritablement compte de l’étrange manœuvre.

Rapidement cependant, le Régent de Corellia comprit que quelque chose venait d’entrer en contact avec son organisme pour bousculer tout son équilibre. Le battement de son cœur s’accéléra tandis que ses yeux vengeurs s’injectaient de sang, le volume de ses muscles doubla au point de malmener encore un peu plus ses vêtements déchirés. Une nouvelle sensation de toute-puissance l’envahit. Elle lui était inconnue… mais elle était terriblement jouissive. La douleur de la décharge de plomb s’estompait, tandis que ses forces semblaient avoir décuplés. Même l’invincible Dessan Wen paraissait moins impressionnant désormais. La Voix l’avait transformé en super combattant. Un cadeau plus que bienvenu dans pareilles circonstances !

Prenant conscience de ses nouvelles capacités physiques, Ruggieri lança un regard mauvais en direction de ses deux ennemis, eux qui avaient été ses puissants suzerains dans une autre vie. La flamme qui brillait au fond des pupilles dilatées du Corellien en disait long sur sa soif de meurtre et de vengeance. Désormais, drapé dans cette enveloppe corporel qui lui redonnait toute confiance, il lutterait jusqu’à la mort.


« Maintenant à nous trois vos majestés… »

Dessan Wen s’était déporté de quelques mètres sur la droite, au chevet du Rodien, pour lui subtiliser la hache promptement expédiée au loin dans les airs. Tant mieux. Le Twilek était maintenant isolé et désarmé. Gilad Castle quant à lui, l’air mourant et le souffle toujours aussi court, se trouvait droit devant, un fusil menaçant entre les mains, le corps inerte du malheureux militaire à ses pieds. C’est donc sur le Haut-Potentat que le Diable de Coronet décida de jeter son dévolu. Un duel de Corelliens, quoi de plus beau pour entamer cette dernière manche qui promettait d’être sanglante.

Dans la peau de son nouveau corps de surhomme, Eduardo Ruggieri fit trois pas – particulièrement lourds et décidés – sur sa gauche, en direction du cadavre de la pauvre guerrière Albinos, sa valeureuse alliée, tombée au champ d’honneur. Sans s’épancher davantage sur le sort malheureux de ses différents alliés, le souverain corellien pointa son pistolet-blaster en direction de la pâle figure de son compatriote honni. Lui trouer la peau était maintenant son seul objectif.


Tir sur Gilad Castle. Nouveau corps de surhomme à l’appui.
_________________



    Envoyer un message privé    

Gilad Castle
Hégémonie
Haut Potentat
Corellien
Niv: 8 XP: 36021
139553 Dat
Initiative: 24
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Lun 09 Mai, 2016 à 17:23

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 421


Voir le profil de l'utilisateur




Le Régent était encore trop frais, ayant jusque là combattu par larbins interposés. Une seule décharge à pareille distance ne parvint pas à lui faire rendre gorge. Un petit exploit en soi, pour un novice de la guerre. Wen aurait pu porter le coup de grâce, s'il avait passé sa jeunesse dans un cirque. Simple et efficace. Sa manœuvre ne l'était pas. Mais un rapide coup d’œil à sa jambe en charpie et déjà Castle excusait cet écart à leur code. Ce qui ne l'empêcha pas de grimacer en entendant le pathétique tintement produit par la hache lorsqu'elle retomba sur le sol, en lieu et place de se faufiler un chemin à travers le crâne du félon. Qu''importe, il était fini. L’apparition d'un bout de capuche jaillissant du sol arriva pourtant à le faire changer d'avis.

Suffisait-il de se lamenter pour gagner ce jeu grotesque ? Leur victoire était acquise, et chèrement payée. Le Corellien se serait insurgé d'une seconde volée de plomb si l'arme ne le forçait pas à attendre qu'elle daigne bien se recharger. Quelques secondes, durant lesquelles il put contempler le second souffle du politicien. Pour y avoir goûté quelques heures auparavant, le Potentat ne savait que trop bien ce qui coulait à présent dans ses veines. Il savait aussi que l'effet ne serait que de courte durée. L'idée d'en informer Wen lui effleura l'esprit, avant de se rappeler à qui il s'adresserait. Pour le Twi'lek, ce serait du pareil au même. Castle n'était pas plus impressionné. Multipliez zéro autant que vous voudrez, vous obtiendrez toujours zéro.

Cependant, c'était négliger son propre état. Un coup de vent aurait ses chances. Une vérité qui se rappela implacablement à lui, par le biais de la gueule d'un canon pointant vers sa personne, braqué à une vitesse à même de le prendre de court. Foutu dopé.

Instinctivement, il laissa choir son bras armé, tout concentré sur l'évitement du tir imminent, et sa propre survie. Le temps était aux réflexes, mais le Tacticien parvint de justesse à réprimer celui de se jeter à terre. A supposer qu'il puisse se relever après un vol plané spectaculaire, cela le laisserait vulnérable. L'autre en face n'aurait qu'à l'observer se vautrer au sol d'un regard circonspect avant de l'abattre, sa victime déjà étalée. Et lui était trop faible pour de telles cabrioles, d'autant plus qu'elles n'avaient d'utilité que si on les accompagnait d'une riposte simultanée. Pour cela aussi, les forces lui manquaient.

Résister à la tentation de bouger réclamait cependant un certain sang-froid. Beaucoup, même, pour ignorer cette voix qui lui hurlait de se mettre à courir. Sa seule chance était pourtant d'esquiver le coup au centimètre près. Concentré sur l'arme, Castle estimait à chaque instant l'angle de tir. Il n'aurait pas été plus raide avec un trou dans la tête. Et il guettait et anticipait l'instant où ce petit doigt graisseux presserait la détente. Une fine gouttelette de sueur contourna son orbite, foyer d'un regard imperturbable et ardent, alors qu'il se contorsionnait pour éviter le trait mortel.


Esquive
_________________

Mantra

    Envoyer un message privé Envoyer un e-mail   

Dessan Wen
Hégémonie
Haut Commandeur
Twi'lek
Niv: 9 XP: 39290
1845 Dat
Initiative: 29
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Lun 09 Mai, 2016 à 20:00

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 421


Voir le profil de l'utilisateur




Le twi'lek accueillit d'une grimace de dépit le résultat de sa nouvelle tentative. L'action qui lui paraissait si simple se révélait décidément impossible, à croire qu'il ne suffisait pas de balancer des kilos d'acier droit devant soi pour obtenir un résultat probant. En dépit de son état lamentable, il eut presque l'impression que le tranchant frôla le corellien. A croire que les dieux du hasards n'en avaient pas terminé avec lui et entendaient bien faire fi des circonstances pour lier son existence toute entière à leurs dés ensorcelés. Castle fit mouche, mais la giclée de plomb ne suffit pas à coucher Ruggieri qui s'avérait par bien des égards aussi résistant que le nuisible que l'on tentait désespérément d'abattre avant qu'il ne ravage ce potager soigneusement entretenu. Avec du plomb dans l'aile, la sale bête se contentait de montrer les crocs en grognant, mauvais jusqu'au bout des griffes. Pis encore, il y eut ce satané lutin pour injecter un cocktail détonant au malin, probablement pour prolonger encore ce spectacle pourtant insipide, le gros de l'action ayant obéi aux lois de la logique. C'est que Ruggerit parut retrouver un second souffle, redressant son dos courbé par les longues minutes passées à se recroqueviller dans les refuges les plus improbables, redressant son arme pour viser son allié.

Dessan n'avait guère besoin d'encouragements supplémentaires. Ruggeri avait beau être dopé aux saloperies les plus louches de cet univers, il n'aurait guère l'opportunité de lui rendre la monnaie de sa pièce s'il le prenait de vitesse. A supposer qu'il réagisse à temps, il serait tout de même aux prises avec un adversaire de deux fois son poids, et ce n'était que le moindre de ses arguments pour étaler une bonne fois pour toute le frêle humain.

Il y avait toutefois un prix à payer pour en découdre enfin avec le corellien et ce fut en retenant un hurlement que le twi'lek mit une jambe devant l'autre, se déchiquetant les lèvres de ses crocs pour ne pas beugler et alerter son ennemi alors que sa jambe ne demandait qu'à se disloquer, ses tendons tendus à rompre les un après les autres, sa rotule en vadrouille quelque part où elle ne devait pas. Et puis ce fut une avalanche qui s'emballa, la douleur l'aiguillant alors qu'il franchissait le dernier mètre qui le séparait du corellien. Ce n'était guère qu'une demie douzaine de pas, mais ce fut avec l'impression d'avoir franchit le pire des champs de barbelés que Dessan abattit son poing sur Ruggieri, yeux injectés de sang, véritable ode à la souffrance mué en bourreau vengeur. Le moment était venu de savoir ce que valait véritablement ce fuyard qui ordonnait et cavalait plutôt que de s'adonner à la bassesse et la vérité de la lutte au corps à corps, cette mêlée brutale où le vainqueur sortait défiguré, épuisé, mutilé. La conclusion de ce jeu macabre ne pouvait en être autrement, c'était la bête contre celui qui s'épuisait encore à se battre de façon civilisée, presque trop distinguée pour obtenir un résultat concret. Ce n'était pas les tirs qui couchaient les hommes et brisaient les âmes, c'était la force de la fureur qui arrachait les tripes des faibles.


Code:
Cogner Ruggieri. Talent agile pour le déplacement avec une patte folle.
_________________

Sombre odyssée

    Envoyer un message privé    

Akasha
Maître du Jeu
Reine
Vampire
Niv: 1 XP: 458
482 Dat
Initiative: 30
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Mar 10 Mai, 2016 à 19:38

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 5


Voir le profil de l'utilisateur




Joueur: Eduardo Ruggieri
Le seuil pour cette action est de 70
Résultat du D100 de Eduardo Ruggieri: 25
L'action est une réussite.
Le joueur gagne 50 points d'XP.


Joueur: Gilad Castle
Le seuil pour cette action est de 43
Résultat du D100 de Gilad Castle: 20
L'action est une réussite.
Le joueur gagne 77 points d'XP.


Joueur: Dessan Wen
Le seuil pour cette action est de 52
Résultat du D100 de Dessan Wen: 19
L'action est une réussite.
Le joueur gagne 68 points d'XP.



Super Ruggieri n’allait pas durer… super longtemps (ba dum tss). Ses petits muscles tout bandés, son rythme cardiaque accéléré et ses réflexes exacerbés lui donnaient l’impression de retrouver ses vingt ans. Résolu à écrémé l’adversité, le régent s’en prit à son souverain. L’épuisement physique de Castle était tel qu’un simple souffle suffiraient à le renvoyer dans l’inconscience. Fort heureusement pour lui, ce dernier se trouvait encore bien vif pour son âge.

Alors que Ruggieri alignait le tir le plus précis de sa récente carrière de guerrier, Castle pencha le haut du corps sur le côté, solidement ancré sur ses épaisses cuisses. Bien préparé, et un poil chanceux, le Haut Potentat s’écarta in extremis de la trajectoire du blast. Le trait incandescent se contenta de laisser une ligne cramoisie sur sa tunique.

Profitant pour la première fois depuis un bon moment de n’être la cible de la moitié de la galaxie, Wen fonça… non, clopina, en direction de Ruggieri le junkie. Suffisamment fort pour compenser sa jambe handicapée, il atteint rapidement sa victime, lui décrochant un direct à faire sortir une porte de ses gonds. Sentant ses côtés se fracturer sous l’impact, le régent laissa s’échapper un glaire sanglant. Alors que son cœur ralentissait déjà, épuisé par des drogues trop violentes pour son métabolisme, Ruggieri se trouvait maintenant dominé par la masse de Dessan Wen.

Eduardo perd 31 PVs.

Eduardo : 19
Dessan : 64
Gilad : 12

Gilad > Eduardo > Dessan


Dernière édition par Akasha le Mar 10 Mai, 2016 à 19:46; édité 2 fois
_________________

** Akasha, intendante. **

    Envoyer un message privé    

Gilad Castle
Hégémonie
Haut Potentat
Corellien
Niv: 8 XP: 36021
139553 Dat
Initiative: 24
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Sam 14 Mai, 2016 à 19:09

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 421


Voir le profil de l'utilisateur




Castle pesta contre le réflexe qui lui fit suivre la trajectoire du tir, bien après que celui-ci l'ait frôlé. Non qu'il ne comprenne pas cette nécessité de se rassurer en vérifiant avoir bien échappé au danger, tel un qui se palperait à la recherche d'une blessure après un coup de feu. Mais la vision d'une nuée d'étincelles crépitant contre le mur du fond s'accompagna d'une rapide prise de conscience : celle d'avoir perdu une seconde. Il n'en avait aucune à perdre, et encore moins à consacrer à sa propre peur.

Heureusement, son second réflexe rattrapa cet écart, voyant le Corellien relever son bras armé avant même d'avoir terminé de tourner une nouvelle fois la tête. Deuxième gain de temps : avoir ainsi fait pivoter son torse pour esquiver le tir était un geste fort approprié pour riposter aussitôt. L'élan lui permit de redresser immédiatement son fusil, tout en présentant une moindre surface à l'ennemi. Le Régent allait sans doute réitérer sa tentative. Lui ne pourrait se le permettre. Le temps de se préparer à une seconde cascade de cette trempe, un trou béant parerait son auguste personne. La contre-attaque était sa meilleure option. Abattre l'adversaire avant qu'il ne puisse aligner un second tir. Une situation à la simplicité reposante, après le chaos de la mêlée.

Du coin de son dernier œil encore valide, il aperçut Wen mettre une dérouillée au traître. Ce n'est qu'à cet instant que le Potentat s'autorisa à expirer enfin. Sans cette intervention, il aurait pu au mieux espérer devancer d'une fraction de seconde son adversaire gorgé de stimulants, ce qui ne lui aurait guère garanti de lui survivre longtemps. Castle n'avait aucunement l'intention de se sacrifier. Emporter avec lui son ennemi dans la tombe serait un bien piètre réconfort. En contre-partie, la masse du Twi'lek le gênait dans sa visée. Il n'hésita pas à tirer pour autant. Wen pourrait encaisser. Pas Ruggierri.


Code:
Tir sur Eduardo au Shotgun
_________________

Mantra

    Envoyer un message privé Envoyer un e-mail   

Eduardo Ruggieri
Corellia
Régent de Corellia
Humain
Niv: 3 XP: 3886
8135 Dat
Initiative: 28
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Mar 17 Mai, 2016 à 18:30

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 24


Voir le profil de l'utilisateur




Le bras plus crispé que tendu, Eduardo Ruggieri vit avec satisfaction le trait de son blaster fondre à toute vitesse sur la silhouette bedonnante et déchiquetée de Gilad Castle. Le Haut-Potentat avait particulièrement souffert lors de cette cruelle joute improvisée et il était réellement en piteux état. Avec ce tir réussi, son sort semblait réglé… paix à son âme, songea le Diable de Coronet dans un sourire sadique et satisfait.

Mais derrière ses faux airs de lourdaud mourant, Castle restait l’un des guerriers le plus expérimentés de la galaxie. Et encore une fois il le démontra. C’est ainsi que, devant la gueule ouverte d’un Ruggieri ébahi, le maître de l’Hégémonie se pencha sur le côté dans un réflexe incroyable pour esquiver de quelques centimètres l’éclair incandescent qui aurait du le frapper en plein torse et le tuer. Seul une cicatrice incandescente au revers de sa tunique témoignait encore de l’attaque mortelle qui venait de le frôler.

Le Régent de Corellia n’eut pas beaucoup plus de temps pour se morfondre face à la réussite insolente de son suzerain de papier : pendant que les deux dirigeants politiques s’affrontaient dans un face à face incertain, le dangereux Dessan Wen avait chargé Ruggieri… en clopinant, la rage au fond des yeux, tel un fauve blessé. La surprise n’en fut que plus violente. L’un des poings d’airain du Twilek vint s’écraser dans les côtes de l’ex-politicien, qui ne put retenir un haut-le-cœur sanglant en encaissant l’impact. En reculant d’un demi-mètre, replié sur lui-même face à la douleur qui lui engourdissait les entrailles, Eduardo hoqueta, le regard embué. Malgré ses forces décuplées grâce à la salvatrice piqûre du lutin, il souffrait le martyr et ne pouvait plus le cacher. Ses côtes et une partie de son ventre semblaient avoir été broyés par l’explosion d’une grenade. Surtout, ses adversaires étaient forts, habiles et déterminés. Autant d’obstacles qui paraissaient peu à peu insurmontables pour un néophyte des combats rapprochés.

La fête n’était cependant pas totalement finie – ce qui n’annonçait pas forcément de bonnes choses pour Ruggieri, qui s’imaginait déjà subir les pires souffrances alors que ses deux adversaires n’avaient plus qu’à l’achever. Gilad Castle fut le premier à sonner l’hallali. Il releva le canon de son fusil à dispersion et la braqua en direction du Régent et du Twilek. Il ne fallut pas réfléchir bien longtemps pour comprendre qu’un nuage de plombs s’abattrait sur eux dans la seconde suivante.

Le Diable de Coronet comprit alors que sa dernière heure était arrivée. Dans la ligne de mire de Castle – aux côtés de Wen, maigre consolation – et à portée de griffe du monstrueux guerrier Twilek, il ne servait plus à rien de se faire des illusions.

Néanmoins quelque chose animait encore Eduardo Ruggieri. Une flamme indescriptible. Celle qui brûlait dans le for intérieur de tous les grands fauves. Il ne mourrait pas sans tenter un dernier coup d’éclat ; c’était mal le connaître. Malgré sa situation désespérée, un sourire cruel se dessina sur son visage exténué et déformé par l’effet des drogues injectées. Il sentait encore ses forces et ses muscles décuplés, il fallait en profiter. Et son regard se tourna alors vers Wen. Dessan Wen. Son meilleur ennemi. L’humanité affrontant l’inhumanité, la civilisation se dressant contre la sauvagerie, le courage désespéré face à la force brute. Le meilleur pour la fin, en résumé.


« Viens embrasser la mort avec moi, Wen… »

Le Corellien cracha dans les yeux de son adversaire alien, pour tenter de le troubler momentanément. Puis en un quart de seconde, il fit un pas en avant et se présenta sur son côté droit – celui opposé au canon du Potentat. L’œil aussi assassin qu’injecté de sang, Ruggieri planta alors le canon de son pistolet-blaster contre la gorge encore palpitante du redoutable guerrier. Avant de mourir, le Diable de Coronet voulait laisser un souvenir impérissable à sa dernière cavalière… et dans un ultime sourire machiavélique, il pressa la gâchette.

Planter le canon du pistolet-blaster contre la gorge de Wen et presser la gâchette. Le dernier tir d’un vicieux personnage.
_________________



    Envoyer un message privé    

Dessan Wen
Hégémonie
Haut Commandeur
Twi'lek
Niv: 9 XP: 39290
1845 Dat
Initiative: 29
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Mar 17 Mai, 2016 à 21:27

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 421


Voir le profil de l'utilisateur




C'était dans ces moments que se distinguaient les survivants. Dessan avait cogné et manqué de tuer Ruggieri sous le choc. Il avait senti la chair céder et la volonté du corellien vaciller, mais ce dernier tenait encore bon. Animé par une volonté plus qu'admirable, même si elle ne provoquerait guère que du mépris chez son adversaire, le régent braqua son arme vers le twi'lek, dernier geste désespéré d'un mourant qui se sait condamné et se sacrifie, s'offrant aux assauts en espérant l'emporter du dernier soubresaut de son index, son sursaut d'agonie. C'était dangereux, preuve ultime qu'une volonté de fer triomphait de bien des obstacles, mais bien trop tardif pour renverser le cours des choses. Car Dessan ne reculerait pas. Battre en retraite, essayer d'esquiver, c'était s'exposer à une ultime rafale, perdre son avantage, c'était piétiner ses ultimes chances de survie. C'était avec une lucidité née d'une expérience indéniable, couplée à un instinct infaillible que le Haut Commandeur analysa la situation en une fraction de seconde.

Ses yeux fous croisant la froide résolution du corellien, il eut un ultime rictus en sentant le métal encore brûlant du blaster se coller contre sa gorge. Ce simple morceau de métal qui crachait des blasts d'une puissance ridicule, l'autre y voyait probablement sa seule chance de survie. Combien de fois s'était il retrouvé face au canon d'une arme brandie d'une main tremblante, la crosse glissant dans la paume luisante de sueur ? Derrière lui, une détonation lui indiqua que Castle n'avait pas l'intention de laisser Ruggieri mener à bien son ultime sacrifice. Qu'importait. Il n'allait pas laisser son destin être décidé par autrui, s'agisse il de son vieil acolyte en qui il avait une confiance quasi aveugle.

C'était l'acte finale de cette sinistre comédie, cet enfer où il aurait du mourir vingt fois, seul ou presque contre une coalition qui ne méritait guère cette appellation tant les fous et les idiots s'y mêlaient, rassurés par leur instinct grégaire alors qu'ils auraient dû être affolés par l'apparition d'un prédateur qui dominait clairement leur chaîne alimentaire. Et avec la folie des aveugles, ils s'étaient rués sur lui, manquant de renverser la balance en leur faveur par le simple poids du nombre. Il n'avait pas plié. Ses coups avaient portés, autrement plus mortel que leurs égratignures toujours plus nombreuses, allant jusqu'à menacer de l'anéantir par leur seule multiplication. Lorsque Connor était tombée, la rage avait dominé. Et si elle persistait maintenant qu'il était à portée de griffe de son assassin, une immense lassitude commençait à poindre. Ruggieri aurait du mourir voilà une éternité et sa survie qui tournait au véritable purgatoire tenait davantage de la farce que du combat pour la survie. Et voilà qu'il menaçait d'anéantir toute sa lutte d'une simple pression, lui ouvrant la gorge pour le compte. Si son corps affaibli pouvait sans doute encaisser encore quelques assauts, le twi'lek n'entendait pas lui laisser la satisfaction de retarder l’inéluctable encore davantage. Le corellien était si près qu'il pouvait sentir son haleine fétide, chargée d'hémoglobine. Et lui pouvait le frapper les yeux fermés. Qu'il crache tout son fiel. Dessan lui saisit le bras tendu, vulnérable, cette brindille enrobée de chair qui ne demandait qu'à se briser.


Non.

Et il tourna sans effort son poignet vers l'extérieur, resserrant sa prise d'acier sur le poignet du politicien pour détourner l'arme loin de lui. Qu'importait ses blessures, les muscles d'acier de ses bras, organiques ou non, réagissaient toujours à merveille. En braquant son côté gauche, Ruggieri s'exposait à la cruelle réalité de son membre métallique. Le duracier l'emporterait toujours sur la chair, à plus forte raison lorsqu'il la forçait sans ménagement à plier dans un sens, qu'importait les résistances. C'était chose merveilleuse que de forcer le destin à suivre sa volonté, mais le déchirement de la chair martyrisée, des os broyés et les hurlements du mutilé surpassaient en tout points ces philosophiques pensées par sa réalité si crue.

Code:
Tordre le bras de Ruggeri vers l'extérieur avant qu'il ne tire
_________________

Sombre odyssée

    Envoyer un message privé    

Akasha
Maître du Jeu
Reine
Vampire
Niv: 1 XP: 458
482 Dat
Initiative: 30
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Lun 23 Mai, 2016 à 16:07

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 5


Voir le profil de l'utilisateur




Joueur: Gilad Castle
Le seuil pour cette action est de 71
Résultat du D100 de Gilad Castle: 82
L'action est un échec.
Le joueur gagne 24 points d'XP.

Joueur: Eduardo Ruggieri
Le seuil pour cette action est de 60
Résultat du D100 de Eduardo Ruggieri: 11
L'action est une réussite.
Le joueur gagne 60 points d'XP.

Joueur: Dessan Wen
Le seuil pour cette action est de 72
Résultat du D100 de Dessan Wen: 57
L'action est une réussite.
Le joueur gagne 48 points d'XP.



Suite à son esquive digne d’un hacker en trench-coat, le Gros Potentat releva le canon de son fusil, usant de son autre main pour stabiliser sa visé. Peu lui importait qu’entre lui et sa cible se trouve son compagnon de toujours, probablement son seul ami. Peu lui importait la dispersion de son tir qui brûlerait les chaires du twi’lek. Ou alors, comptait-il dessus ? Une idée née de son esprit stratège afin d’être le dernier debout, celui qui survivrait cette épreuve ? Qui pourrait bien lui en vouloir. Le monstrueux twi’lek semblait invincible et se retournerait contre son allié sans aucun doute si cela lui sauvait la vie. Alors, Castle tira… dans le plafond.

De son côté, le Régent sentait déjà les effets de la drogue s’estomper. Consumé par une rage née de son désespoir, sentiment provoqué par l’infinie force vital de Wen, le poussa à l’erreur. Plutôt que de garder ses distances face à une masse de muscles significativement plus importante que la sienne, il colla le canon de son blaster vers la chaire vulnérable de la gorge du monstre.

Une aubaine pour le Commandeur, rompu au combat rapproché. Sans effort, il se saisit du poignet du petit homme, écartant la bouche hurlante de l’arme. Lorsque le Régent - la main crispée de douleur - pressa la détente, le blast fit sonner l’oreille interne de Wen douloureusement alors que le plasma surchauffé alla s’écraser loin derrière lui.

Maintenant de retour à son état normal, Ruggieri se trouvait à la merci des compères infernaux.


Dessan > Eduardo > Gilad


Dernière édition par Akasha le Lun 23 Mai, 2016 à 16:08; édité 1 fois
_________________

** Akasha, intendante. **

    Envoyer un message privé    

Dessan Wen
Hégémonie
Haut Commandeur
Twi'lek
Niv: 9 XP: 39290
1845 Dat
Initiative: 29
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Mar 24 Mai, 2016 à 19:16

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 421


Voir le profil de l'utilisateur




Il y avait, dans ce sifflement strident qui lui déchira le tympan, un éclat de victoire aussi douloureux que triomphant. L'acouphène qui s'en suivit était un piètre prix à payer pour savourer la déception qu'il infligeait au corellien, détourna son tir mortel d'un effort dédaigneux, comme si sa vie ne s'était pas jouée à une fraction de seconde, à un réflexe tardif et à une longue expérience du combat. En vieux soudard, il s'abstenait toutefois de triompher trop tôt, de s'abîmer dans la contemplation du désespoir sur les traits de Ruggieri, s'il s'était rendu compte que sa dernière chance venait de s'envoler avec son poignet, broyé par sa poigne de métal.

Libérant le membre captif sans guère d'arrières pensées, car il savait qu'il terminerait le combat avant que l'autre ne redresser son arme, le twi'lek frappa une nouvelle fois, de ces poings qui ébranlaient les plus puissants. Combien de fois, désemparé par des circonstances aussi impitoyables qu'acharnées, en avait il été réduit à faire de son corps une arme, en ces temps où il existait un outil pour tout besoin, même le plus cruel. C'était une ressource inépuisable sur laquelle il savait pouvoir compter et la préférait même souvent à la fraction de seconde nécessaire à une pression sur la détente, ce même instant qui s'était avéré trop long pour le monarque de Corellia. Suppléé par son allié, le twi'lek aurait sans doute pu réclamer une des armes de feu leurs multiples agresseurs, histoire d'assurer définitivement la mort de son adversaire, mais c'était lui donner l'occasion de se ressaisir, de contre attaquer voire même de se jeter dans ses jambes dans une dernière tentative de grappiller des secondes de vie, une monnaie à l'inflation démesurée ces dernières minutes.

Castle n'hésiterait pas à tirer une nouvelle fois et sans doute aurait il pu lui laisser l'aisée tâche que de terminer leur dernier opposant, mais Dessan était de ceux qui doublaient la mise pour remporter un pot déjà acquis, éliminant impitoyablement toutes les variables possibles. C'était de ses phalanges trempées de sang qu'il achèverait cette lutte meurtrière, cognant de ses articulations déjà broyées jusqu'à étendre le malheureux au sol. Il voulait le sentir se briser sous ses coups, exhaler l'air de ses poumons martelés, sentir son cœur affolé purger son organisme vérolé de sa substance vitale. Il voulait l'entendre hurler et supplier alors qu'il le battait à mort, lui le triomphant qui avait abattu Jah'na comme la dernière des chiennes enragées, sans même pouvoir se pâmer du plus gros de l'effort.

Alors ce fut de ce poing qui avait stoppé net les élans meurtriers d'un rodien en pleine santé et triomphé de cette masse noueuse de muscles et de nerfs qu'était l'albinos autrefois organisme complet qu'il frappa en pleine poitrine, directement dans la cage thoracique, là où les côtes éclataient, libérées de leur prison et s'empressaient de perforer les organes en s'égayant sous la violence des chocs. Les holofilms faisaient la part belle à cet assaut final souligné d'une phrase mûrement travaillée par des scénaristes qui n'avaient guère frappé que leurs conquêtes rémunérées, mais il n'était de mots qui germaient dans l'animal qui frappait. Ruggieri ne pouvait guère qu'interpréter son haleine fétide au goût métallique si reconnaissable, charnier des âmes des malheureux qui avaient croisé sa route.


Code:
Cogner Eduardo.
_________________

Sombre odyssée

    Envoyer un message privé    

Eduardo Ruggieri
Corellia
Régent de Corellia
Humain
Niv: 3 XP: 3886
8135 Dat
Initiative: 28
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Mer 08 Juin, 2016 à 10:49

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 24


Voir le profil de l'utilisateur




Faire un pas de côté pour éviter le champ de tir de Gilad Castle avait été une précaution inutile. La nouvelle décharge de plombs crachée par l’arme assassine du Haut-Potentat alla directement se ficher dans le plafond de cette salle circulaire où le combat faisait toujours rage.

Croyant enfin triompher de son terrible adversaire, Eduardo Ruggieri avait sous-estimé la force de la brute épaisse qu’il affrontait dans un ultime face-à-face. Le bras machinal de Dessan Wen vint lui tordre le poignet, et le blast s’envola à quelques centimètres de ses lekkus. Les traits du désespoir et d’une colère sourde se dessinèrent alors progressivement sur le visage du souverain corellien, qui semblait définitivement condamné à mort après ce nouvel échec.

Et puis, l’effet de la drogue salvatrice commença à s’estomper. La chaleur qui animait son corps depuis l’intervention surréaliste du lutin – serviteur inattendu de la mystérieuse Voix – redescendait lentement, et le poids de la fatigue et des blessures revenait s’écraser sur ses frêles épaules de politicien embourgeoisé. Ruggieri était le premier à maudire les races ou les sociétés qui s’éloignaient du culte du combat, de l’art militaire et de l’exercice athlétique. Dans son esprit belliqueux, il s’agissait de prérequis indispensables à l’édification d’une nation forte et vigoureuse, mais lui-même était bien loin de cet idéal qu’il défendait. Terrible incohérence qui représentait une grave erreur et dont il prenait maintenant conscience. Cet univers ne tolérait aucune faiblesse, et le Régent de Corellia en avait développé une… qui lui serait probablement fatale aujourd’hui.

Le regard injecté de sang, la bouche asséchée, le Corellien planta ses yeux dans les pupilles enflammées de son adversaire Twilek :


« Si je renais un jour de mes cendres, j’apprendrais de mes erreurs Wen, sois en sûr… »

Le Haut-Commandeur des armées de l’Hégémonie n’avait que faire des verbiages ; il voulait en finir. Pour lui, seule l’action et la mort semée dans les rangs adverses semblaient compter. Le regard emplit d’une froide détermination, prêt à tuer, le guerrier légendaire arma son poing en direction du torse de l’irrévérencieux politicien qui avait tenté de lui trouer la gorge.

La fin était proche.

Réaliste, Eduardo Ruggieri avait accepté son sort : il était prêt à mourir. Mais le démagogue n’entendait cependant pas se laisser martyriser sans opposer la moindre résistance. C’était mal connaître le tempérament corellien, plus encore le sien. Non, si Wen voulait triompher, il allait devoir encore suer, se tordre les muscles et les méninges. Sa victoire n’en serait probablement que plus jouissive, mais cela importait peu finalement. L’espace d’un battement de cœur, il se souvint d’un de ses discours vibrant prononcé devant ses partisans les plus fidèles, les membres de son service d’ordre… la meilleure défense, c’est l’attaque.

Alors, face au poing fulgurant de Dessan Wen qui fondait sur lui, dans une tentative désespérée et à la réussite peu probable, le Régent de Corellia tenta le tout pour le tout. Un mélange de fuite et d’esquive, dans un style de gymnaste qu’on ne lui connaissait pas. Pitoyable dites-vous ? La survie ne s’encombre pas de telles considérations…


Roulade sur le côté, dans la direction opposée de Castle, pour esquiver le coup de Wen. Banzaï.
_________________



    Envoyer un message privé    

Gilad Castle
Hégémonie
Haut Potentat
Corellien
Niv: 8 XP: 36021
139553 Dat
Initiative: 24
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Mer 15 Juin, 2016 à 14:44

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 421


Voir le profil de l'utilisateur




On l’avait vu plus adroit. Manier ainsi un fusil d’une seule main était une erreur que seuls les bleus ou les manchots commettaient. Mais un bras levé suffisait presque à le faire tourner de l’œil. Chaque pas, comme chaque battement de cil, se payait en sang. Et cinq litres paraissaient décidément bien peu. Cette posture allait devoir faire l’affaire.

Se demandant si le recul du blaster aurait finalement raison de celui qui avait vaincu une galaxie, il réajusta sa visée, retenant son souffle et bandant son bras. Il ne pourrait supporter que deux secondes de ce régime. Viser d’un seul œil n’était en revanche pas un handicap bien sérieux. Certes, il ne pouvait juger la distance exacte qui le séparait de sa cible. Mais la seule chose qui comptait était qu’elle se trouve au bout de son canon, qu’importe si elle périrait en trois dixièmes de seconde au lieu d’un. Castle n’était pas pressé à ce point.

Si bien qu’il hésita un instant à laisser faire Wen, lequel semblait trouver l’expérience fort cathartique. Le Régent, il est vrai, s’était montré fort désobligeant à l’égard de son comparse. Le Potentat pourrait lui consentir cette vengeance. D’un autre côté, il lui avait refusé le plaisir d’achever lui-même le sniper. Qu’il lui ait par cet acte sauvé la vie n’y changeait rien. Et puis, et bien qu’aucun des deux ne l’admettrait jamais à voix haute, la mort n’était cette fois pas passée loin. Castle ne savait pas à quoi exactement ils devaient leur survie, mais il ne comptait pas lui faire l’insulte d’une quelconque audace. Il fallait en finir, et vite. Dans son état, chaque souffle que dérobait le Régent était un risque. Sans parler de ses changements d’expressions qui devenaient compliqués à suivre.

Alors il fit feu. Malgré l’urgence de la situation, le Tacticien ne put s’empêcher de penser qu’il allait avoir l’air con avec un cache-œil.


Tire sur Eduardo
_________________

Mantra

    Envoyer un message privé Envoyer un e-mail   

Akasha
Maître du Jeu
Reine
Vampire
Niv: 1 XP: 458
482 Dat
Initiative: 30
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Mer 22 Juin, 2016 à 19:44

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 5


Voir le profil de l'utilisateur




Joueur: Dessan Wen
Le seuil pour cette action est de 72
Résultat du D100 de Dessan Wen: 2
L'action est une réussite critique.
Le joueur gagne 48 points d'XP.


Joueur: Gilad Castle
Le seuil pour cette action est de 71
Résultat du D100 de Gilad Castle: 32
L'action est une réussite.
Le joueur gagne 49 points d'XP.




Eduardo avait perdu son avantage en s’approchant trop près du monstre imberbe. Le temps était venu pour lui d’en payer le prix. Insensible à sa surdité temporaire, la machine à cogner se remit en marche, bien échauffée après une longue journée de labeur. Dans un angle savamment orienté, les poings du colosse vinrent enfoncer profondément les côtes flottantes du régent. Craquant comme du bois sec, ses os pointus percèrent ses poumons de part en part. La douleur fulgurante s’encherrit presque immédiatement d’une sensation de noyade alors que le sang emplissait ses cavités respiratoire.

Dessan venait de fermer le cercueil d’Eduardo, et Gilad comptait bien y planter les clous. Alors que le petit homme mourrait déjà des coups portés par le twi’lek, le haut potentat lui fit grâce d’une déflagration salvatrice. Si l’arme à dispersion arracha quelques chaires à l’épaule de son compagnon, elle eu la décence d’arracher une partie de la tête de l’agonisant. C’en était finit des complots.

Commençait alors le duel final. Deux vieux amis, deux frères d’armes. Blessés grièvement, alliés jusqu’à la fin, ils avaient su se débarasser d’une petite armée liguée contre eux. Mais leur complicité ne pousserait pas l’un à se sacrifier pour l’autre: il ne pouvait donc en rester qu’un.


Eduardo est KO

Dessan - 10 PVs : 54

Dessan > Gilad
_________________

** Akasha, intendante. **

    Envoyer un message privé    

Dessan Wen
Hégémonie
Haut Commandeur
Twi'lek
Niv: 9 XP: 39290
1845 Dat
Initiative: 29
PV:
EV:
Répondre en citant

Message le Mer 29 Juin, 2016 à 23:25

Lancer D100: XX | Id du Lieu: 421


Voir le profil de l'utilisateur




Le coup de fusil sonna la fin de l'acte principal de cette pièce folle. S'abattit sur ces lieux funestes un silence sonore, troublé par le tempo discret des respirations rauques des chefs d'orchestres.

Dessan observa le corps brisé du corellien qui s'était éteint sur une dernière menace toute aussi vide que les premières. Le vicieux prédicateur n'avait pu lutter éternellement contre une génétique injuste qui le condamnait tout aussi sûrement que les années de meurtres qui avaient forgé son adversaire. Les forces combinées de ses alliés physiques et chimiques avaient bien fait vaciller le colosse, menaçant sa victoire sans jamais parvenir à broyer définitivement sa résistance de démon. Castle l'avait de toute façon prouvé, ils étaient de ceux qui se relevaient quand on les jetait au sol, qui ressuscitaient quand on les tuait. Sans artifices et sans miracles de la médecine, ils triomphaient. En témoignait cette salle jonchée de cadavre, d'une écrasante majorité d'ennemis ambitieux mais téméraire, brutaux mais désordonnés. Gisait également Jah'na, incapable de survivre au rythme infernal de cette lutte d'un autre monde. C'était néanmoins leur seule perte. Dessan n'était pas de ces amants qui se lamentaient de pareille tragédie. Ses peines se muaient en colère, une émotion beaucoup plus productive. Il ne s'attarderait pas sur ce cadavre, ne lui accordant qu'un regard vide. Cet amas de chairs dépourvues d'âme, il n'y voyait guère celle qui l'avait habité.

Dessan s'accroupit à côté d'Eduardo, trainant sa patte blessée sous lui avec une grimace de douleur, fixant le faciès à jamais figé du petit moustachu qui s'était un jour rêvé tueur. Il y avait quelque chose de désagréable à fixer ce visage goguenard même dans la mort, ces traits grimaçants mués en un rictus moqueur. Plaçant ses griffes maculées sur ces orbites vides, il les fit éclater comme des fruits trop murs, enfonçant d'un coup de paume l'arène du nez qui remonta dans son crâne. Puis il jugea son œuvre inachevée et abattit son poing sur l'occiput du cadavre en laissant tomber le crâne, cognant jusqu'à ce que la rudesse du sol triomphe du dernier trait humain du régent de corellia. Et lorsque le cadavre brisé fut enfin délivré de ses sacrilèges attentions ne demeurait qu'un amas de chairs que la gravité malléait à sa guise, ses attributs généreusement semés aux alentours.

Alors seulement le twi'lek se soigna. Sa dernière carte, la seule qu'il avait gagnée à ce jeu mortel (en dehors d'un bonnet vert), là où les autres trouvaient armes et protections, fut mise à contribution lorsqu'il replaça sa rotule d'un coup sec, ponctuant l'acte sommaire d'un mugissement à faire pâlir un rancor en rut. La fiole de bacta vint pallier au désastre de sa médecine expéditive lorsqu'il la répandit sur son genou qui prenait des allures de courge trop mûre, ce qui n'augurait rien de bon pour ses vieux jours pluvieux. Lucide malgré la douleur, ignorant sciemment la douzaine d'autres plaies qui menaçaient pourtant de le vider de son sang, il se retint d'utiliser la totalité de la fiole, sauvant la moitié pour son camarade. Mieux valait un twi'lek à demi apte en bonne compagnie qu'un guerrier en pleine possession de ses moyens, mais seule victime de la suite des évènements.

Dessan se tourna vers Castle et lui tendit le reste du remède sans desserrer les lèvres. Il n'avait pas besoin de parler au corellien pour s'enquérir de la suite des évènements. Si le maniaque qui les avait jeté dans cette arène s'attendait à une lutte sans merci entre les deux survivants, c'était à l'éternelle alliance qu'il allait avoir à faire. Personne n'avait jamais gardé longtemps les Hauts Officiers sous sa coupe, Arpia en étant l'exemple le plus récent. Les deux hommes forgeaient leur propre destin au mépris de toutes les évidences et leurs égos surdimensionnées n'acceptaient guère consignes que d'eux même. Plus que leur amitié niée, c'était leur fierté blessée qui les entrainerait dans ce dernier combat.


Code:
Réparer sa jambe brisée avec 50% du bacta.
_________________

Sombre odyssée

    Envoyer un message privé    

Réponse Rapide
  
Page 7 sur 7 Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7





Aller sur un autre forum:  

Navigation
Répondre au sujet Poster un nouveau sujet Phases de jeu spécifiques 


Site réalisé par Mugen © 2005-2015 Swlrpg.fr Version 3.0 Tous droits réservés
Les images et contenus tirés de l'univers Star Wars sont la propriété de Lucasfilm Ltd. 1977-2015 ©
Forum sur base phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com

Page générée en 0.064706 sec.
Bas Gauche
Bas Gauche Banniere Bas